S’entraîner en hiver

S’entraîner en hiver


L’ entraînement cyclisme pendant l’hiver est essentiel pour maintenir votre forme physique et améliorer vos performances pour la saison à venir.

Voici quelques conseils pour vous entraîner pendant les mois les plus froids.


L’entraînement en intérieur :

L’entraînement en intérieur pendant l’hiver est une excellente manière de maintenir votre forme et de progresser. Voici quelques-uns des bénéfices de l’entraînement sur home-trainer :

1. Confort : Vous pouvez faire du vélo à l’intérieur, ce qui élimine les contraintes liées aux conditions météorologiques, à la circulation ou autres obstacles extérieurs.

2. Optimisation du temps : L’utilisation d’un home-trainer peut être plus efficace en termes de temps. Vous pouvez réaliser des séances d’entraînement plus courtes mais plus intenses, ce qui peut être bénéfique pour ceux qui ont un emploi du temps chargé.

3. Entraînement ciblé : Les home-trainers offrent la possibilité de se concentrer sur des séances d’entraînement spécifiques.

4. Suivi des performances : Certains home-trainers sont équipés de capteurs intégrés ou peuvent être connectés à des dispositifs de suivi de la performance.

5. Sécurité : L’entraînement à l’intérieur réduit les risques liés à la circulation routière, aux conditions météorologiques défavorables,…

Il est important de noter que, bien que l’entraînement sur home-trainer offre de nombreux avantages, il peut ne pas reproduire exactement les conditions de la conduite en extérieur en termes de variation du terrain, de vent, etc. Ainsi, il est souvent recommandé de combiner l’entraînement sur home-trainer avec des sorties en extérieur pour maximiser les bénéfices.


Le divertissement peut également être une source de motivation supplémentaire.

La musique ou les podcasts sont souvent utilisés pour les séances en intérieur.

En effet, cela va vous permettre de vous concentrer et de vous motiver davantage. Pensez donc à vous créer des playlists motivantes pour accompagner vos entraînements.

Se fixer des défis et objectifs : Fixez vous des défis personnels pour rester motivé tout au long de la saison hivernale.

Pensez aussi à varier vos séances. Alternez les types d’entraînements pour éviter la monotonie.

La diversification des activités : L’ entraînement croisé est très utile lors de vos entraînements hivernaux.

Ajoutez d’autres activités complémentaires comme la natation, la course à pied ou la musculation pour renforcer les muscles non sollicités lors du cyclisme.

Le yoga ou les étirements peuvent également aider à maintenir la souplesse, à prévenir les blessures et à favoriser la récupération.


L’entraînement en extérieur :

L’ entraînement en extérieur, lorsqu’il est possible, doit être bien préparé

En effet en hiver, et par temps froid, il est généralement utile et très important de choisir un équipement adapté.

Habillez vous avec des vêtements chauds et techniques pour affronter le froid, le vent et la pluie. Ainsi la séance sera plus agréable et vous pourrez rester concentrer sur votre séance

La tenue parfaite :

Un maillot thermique à manches longues pour maintenir la chaleur corporelle.

Une couche intermédiaire : (veste coupe-vent / imperméable pour vous protéger du vent et de la pluie.)

Une veste thermique : pour les jours les plus froids ou pour les descentes où le vent peut être plus piquant.

Une cagoule ou bonnet

Un cuissard long ou collants

Chaussettes thermiques : Optez pour des chaussettes épaisses et thermiques pour garder vos pieds au chaud.

Gants épais

Des couvre-chaussures imperméables pour garder

vos pieds au sec et au chaud sont recommandés

Des lunettes de cyclisme : pour protéger vos yeux

du vent, du froid et des éclaboussures.

Conseils :

Sécurité : Assurez vous d’être visible et prêt à affronter des conditions météorologiques changeantes.


Les séances spécifiques : utiles à votre entraînement en hiver.

Concentrez vous sur des séances de développement de vos capacités aérobies afin de préparer le travail à haute intensité..

Vous pouvez également en profiter pour travailler la technique de pédalage.

Les exercices de pédalage uni latéral : Utilisez des exercices spécifiques pour travailler chaque jambe individuellement.

Par exemple, des séances de pédalage en une jambe où vous retirez un pied de la pédale et ne pédalez qu’avec une seule jambe pendant une courte période. Cela peut aider à identifier les déséquilibres musculaires et à améliorer la coordination et l’équilibre entre les deux jambes.

L’ utilisation de capteurs de puissance ou de cadence : Ces outils peuvent vous aider à mesurer et à analyser votre technique de pédalage en temps réel. Ils fournissent des données précises sur votre cadence de pédalage et la répartition de la puissance entre les deux jambes, ce qui peut vous aider à ajuster et à améliorer votre technique.


HENRYE DIANE – VO2FAST

Laisser un commentaire